AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le manque d'ambition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Who
Exilé
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Le manque d'ambition   Sam 25 Sep - 14:37

ce qui me marque lorsque je parle avec des jeunes de mon âge, c'est cette espèce de "retenue", de modestie qui se dégagent de chacun. En effet, peu partage un point de vue où ils ont envie de faire qqchose de "grand", qui marque leurs contemporains...d'ou vient ce manque d'ambition, cette envie de rester dans cet état d'attente perpetuel? Cela est il un mal purement français? cela tient il à notre éducation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://o2tist.free.fr/forums
korrigan
marginal
avatar

Nombre de messages : 258
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 25 Sep - 14:54

L'ambition... la peur d'échouer peut être, celle du sacrifice que l'on ne veut pas s'imposer de ces efforts qui nous répugne mais qui seraient tant utile... je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSL
Libertad
avatar

Nombre de messages : 624
Localisation : BORDEAUX
Date d'inscription : 21/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 25 Sep - 15:17

L'ambition nécessite d'y consacrer toute son énergie, et peut-être un peu plus encore.

La culture et le goût de l'effort sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikal Imperator
clandestin
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 23/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 25 Sep - 15:42

Who a écrit:
ce qui me marque lorsque je parle avec des jeunes de mon âge, c'est cette espèce de "retenue", de modestie qui se dégagent de chacun. En effet, peu partage un point de vue où ils ont envie de faire qqchose de "grand", qui marque leurs contemporains...d'ou vient ce manque d'ambition, cette envie de rester dans cet état d'attente perpetuel? Cela est il un mal purement français? cela tient il à notre éducation?

tiens un gay... mdr
hey tsé kwa?
la turquie et la grece c la meme chose cocotier

mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forget'
Exilé
avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 26/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 10:08

Comme korrigan, je crois qu'il s'agit surtout de la peur d'échouer. Notre génération a la pression dès le début de la scolarité. Il faut avoir des diplômes, être le premier, le meilleur, sinon tu auras une vie de merde. Au final, on se dit que si on échoue, ça sera la fin de tout. Le meilleur moyen de ne pas avoir peur d'échouer, c'est bien de ne rien tenter. A mon sens, la plupart d'entre nous n'ont pas ou n'ont pas eu l'entourage familial ou social qui aurait pu les mettre sur les voix du succès (plus tard mes enfants iront à la Starac' parce qu'ils le valent bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woden
marginal
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Romainville (Paris)
Date d'inscription : 17/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 14:32

Korrigan a écrit:
L'ambition... la peur d'échouer peut être, celle du sacrifice que l'on ne veut pas s'imposer de ces efforts qui nous répugne mais qui seraient tant utile... je ne sais pas...

forget' a écrit:
Comme korrigan, je crois qu'il s'agit surtout de la peur d'échouer. Notre génération a la pression dès le début de la scolarité. Il faut avoir des diplômes, être le premier, le meilleur, sinon tu auras une vie de merde. Au final, on se dit que si on échoue, ça sera la fin de tout. Le meilleur moyen de ne pas avoir peur d'échouer, c'est bien de ne rien tenter. A mon sens, la plupart d'entre nous n'ont pas ou n'ont pas eu l'entourage familial ou social qui aurait pu les mettre sur les voix du succès (plus tard mes enfants iront à la Starac' parce qu'ils le valent bien !

La peur d'échouer ? Génération sous pression ? Ce n'est pas du tout mon avis. C'était dans le passé que les jeunes avaient la pression. L'éducation d'avant 1985 était assez stricte (coup de règle sur le bout des doigts, coups de pied au cul, punitions sévères et ludiques, piquet,...). Fallait être éduqué et sérieux, sinon la majorité des instituteurs t'en faisait baver.

Maintenant, qu'est-ce qu'on a, dans l'éducation scolaire ? Des pleutres ! Surtout ne pas toucher l'enfant ! Surtout ne pas lui gueuler après même si la connerie faite est énorme ! Surtout ne pas le traumatiser avec des ordres, le laissait faire pour qu'il "s'épanouisse" le pauvre petit chéri ! Surtout être toujours derrière son cul pour lui mâcher le travail, et lui enlever tout état d'autonomie !

On couve cette nouvelle génération de jeune. On les dorlote sous le commandement abusif de la non-maltraîtance. On cède à leur caprice. C'est cela qui crée des hyperactifs non sevrés qui ne contrôlent pas leurs impulsions. L'éducation est faite pour apprendre à vivre avec les règles d'une société, que ce soit aussi bien chez l'humain que dans le règne animal. C'est une loi universelle et naturelle pour la survie de l'espèce. La discipline. Comme en musique. La discipline. Sans cela, tu n'arrives à rien. Tu n'obtiens rien. Tu ne crée rien (demandez aux vieux artisans si leur travail, qui est aussi leur passion, n'est pas discipliné).

C'est à cause de toute cette éducation nouvelle que les jeunes commencent quelque chose sans la finir, que les jeunes se fénéantisent encore plus que leurs aînés. Maintenant, on donne même aux jeunes la possibilité d'avoir un compte courant alors qu'ils ne sont même pas sur le marché du travail (je sais, c'est un coup bien monté par les banques qui non seulement exploitent l'argent des parents et maintenant celui de l'argent de poche que les parents donnent à leur enfant). Avant, fallait bosser pour avoir un compte courant, donc une autonomie dans la tête d'un jeune, donc tout mettre en oeuvre pour réussir. De nos jours, le jeune est Roi. C'est le Seigneur Des Idiots.

C'est de tout cela que viennent les maux de la société actuelle occidentale. On leur fabrique un cocon tout de soie fait, qui engendre inévitablement le manque de motivation. On n'apprend plus aux jeunes à travailler et à se reposer. On leur apprend à glander, et surtout on leur retire la confiance en soi en les couvant avec excès.

Heureusement, il y a quand même un petit groupe de jeunes qui se détache de cette masse de gelée anglaise à la menthe. Mais ceux-là, sauf s'ils se rencontrent, resteront seuls dans leur projet, et on les traîtera d'égoïste et de "arrête de jouer tes petits chef !" car ils ne voudront (et c'est bien naturel) pas partager avec les autres qui n'ont pas levé le petit doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metacore.free.fr/forum/index.php
La Tulipe
clandestin
avatar

Nombre de messages : 243
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 16:59

Woden a écrit:
Korrigan a écrit:
L'ambition... la peur d'échouer peut être, celle du sacrifice que l'on ne veut pas s'imposer de ces efforts qui nous répugne mais qui seraient tant utile... je ne sais pas...

forget' a écrit:
Comme korrigan, je crois qu'il s'agit surtout de la peur d'échouer. Notre génération a la pression dès le début de la scolarité. Il faut avoir des diplômes, être le premier, le meilleur, sinon tu auras une vie de merde. Au final, on se dit que si on échoue, ça sera la fin de tout. Le meilleur moyen de ne pas avoir peur d'échouer, c'est bien de ne rien tenter. A mon sens, la plupart d'entre nous n'ont pas ou n'ont pas eu l'entourage familial ou social qui aurait pu les mettre sur les voix du succès (plus tard mes enfants iront à la Starac' parce qu'ils le valent bien !

La peur d'échouer ? Génération sous pression ? Ce n'est pas du tout mon avis. C'était dans le passé que les jeunes avaient la pression. L'éducation d'avant 1985 était assez stricte (coup de règle sur le bout des doigts, coups de pied au cul, punitions sévères et ludiques, piquet,...). Fallait être éduqué et sérieux, sinon la majorité des instituteurs t'en faisait baver.

Maintenant, qu'est-ce qu'on a, dans l'éducation scolaire ? Des pleutres ! Surtout ne pas toucher l'enfant ! Surtout ne pas lui gueuler après même si la connerie faite est énorme ! Surtout ne pas le traumatiser avec des ordres, le laissait faire pour qu'il "s'épanouisse" le pauvre petit chéri ! Surtout être toujours derrière son cul pour lui mâcher le travail, et lui enlever tout état d'autonomie !

On couve cette nouvelle génération de jeune. On les dorlote sous le commandement abusif de la non-maltraîtance. On cède à leur caprice. C'est cela qui crée des hyperactifs non sevrés qui ne contrôlent pas leurs impulsions. L'éducation est faite pour apprendre à vivre avec les règles d'une société, que ce soit aussi bien chez l'humain que dans le règne animal. C'est une loi universelle et naturelle pour la survie de l'espèce. La discipline. Comme en musique. La discipline. Sans cela, tu n'arrives à rien. Tu n'obtiens rien. Tu ne crée rien (demandez aux vieux artisans si leur travail, qui est aussi leur passion, n'est pas discipliné).

C'est à cause de toute cette éducation nouvelle que les jeunes commencent quelque chose sans la finir, que les jeunes se fénéantisent encore plus que leurs aînés. Maintenant, on donne même aux jeunes la possibilité d'avoir un compte courant alors qu'ils ne sont même pas sur le marché du travail (je sais, c'est un coup bien monté par les banques qui non seulement exploitent l'argent des parents et maintenant celui de l'argent de poche que les parents donnent à leur enfant). Avant, fallait bosser pour avoir un compte courant, donc une autonomie dans la tête d'un jeune, donc tout mettre en oeuvre pour réussir. De nos jours, le jeune est Roi. C'est le Seigneur Des Idiots.

C'est de tout cela que viennent les maux de la société actuelle occidentale. On leur fabrique un cocon tout de soie fait, qui engendre inévitablement le manque de motivation. On n'apprend plus aux jeunes à travailler et à se reposer. On leur apprend à glander, et surtout on leur retire la confiance en soi en les couvant avec excès.

Heureusement, il y a quand même un petit groupe de jeunes qui se détache de cette masse de gelée anglaise à la menthe. Mais ceux-là, sauf s'ils se rencontrent, resteront seuls dans leur projet, et on les traîtera d'égoïste et de "arrête de jouer tes petits chef !" car ils ne voudront (et c'est bien naturel) pas partager avec les autres qui n'ont pas levé le petit doigt.

dsl d'avoir repris tout le texte , je trouve que tu as a moitié raison. mais a cause de quoi ? de qui ? j'le dis pas mais t'as compris télé la ou je trouve que tu exagere c'est que tu parles pour une part de la population et une seule, certe importante, je devrai pas parler de part mais de classes sociale... y en a ils ont pas de quoi acheter la chose dont on leur vante tellement les mérites, et a partir de la soit ils choisissent la facilité (vol, braquage, crescendo ) jusqu'a finir en prison, et les autres.........? ben ils taffent, et pas a l'ecole, ils vont aller gagner un smic parsqu'il faut bien survivre et leurs AMBITIONS (on y arrive dsl) ben ils se les mettent au cul !!!!!!!!! et l'education qu'ils ont recu si ils ont pas choisi la facilité c'est qu'elle devait quand meme etre un minimum STRICT et pour ceux qui reussissent et qui partage pas ben qu'ils aillent bien se faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woden
marginal
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Romainville (Paris)
Date d'inscription : 17/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 18:15

Excuse-moi, La Tulipe, mais je n'ai pas mon décodeur. Je n'arrive pas à comprendre tes écrits. Manque de ponctuation, trop d'abbréviation et de fautes d'orthographes. Je suis né en France, mais ai été élevé avec 2 langues (le norvégien, mais d'après ma mère j'ai un accent à chier !, et le français, que je pense assez maîtriser). Donc, si tu pouvais faire un petit effort, s'il te plaît. Je t'en remerçie d'avance clin d'oeil .

Tu es un peu hors propos selon le thème du sujet, mais tu as aussi à moitié raison. Je pense tout de même que la fainéantise moderne est dans toutes les classes. Quand aux racailles qui glandent dans la rue, les braqueurs et autres petites et moyennes délinquences, ils ont choisi la solution de facailité pour se faire du pognon. Un brin de raison, et tu te reprends en main. Un peu de courage, d'honneur et d'amour propre, par Odin ! Mais la jeunesse actuelle, en général, ne veulent pas se lever tôt le matin et aime à glander et se défoncer la gueule tout en refaisant le monde. D'ou une grande part de laxisme, et comme l'a souligné Who, d'ou une grande part de manque d'ambition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metacore.free.fr/forum/index.php
La Tulipe
clandestin
avatar

Nombre de messages : 243
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 18:55

hum, ya bien moyen que je le prennes pour moi et que j'te dise d'aller bien te faire ... mais je n'en ferais rien car on ne se connait pas donc tu peux pas m'juger; je m'excuse en passant pour mes abreviations fautes de frappes et d'orth mon argo et mes pitoyables pointes d'ironie, pardon.

pour en revenir au vif du sujet je suis d'accord vc toi, ils aiment rien branler et s'défoncer comme tu le sait si bien, mais faut voir a cause de qui, de quoi ? je pense que la société de consomation qu'est la notre n'y ai pas pour rien et ceux qui s'y cache derriere non plus, j'fais pas de la paranoia exessive mais j'reste réaliste, faut bien bouffer non ? tous ces jeunes qui branlent rien, ben un jour ou l'autre ils vont devoir aller au taff si ils veulent pas mourir sous un pont (ou plutot dans la rue a l'heure actuelle des choses...)

voila koi, l'ambition est reduit a neant quand ils s'apercoivent que le mur a franchir est trop grand....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 19:38

Vous pensez pas non plus, qu'ils ne bralent rien car il n'y a pas de boulot pour eux, ou alors payé au smic, avec des loyers de 300 fr, + la bouffe etc.

Notre générations, n'est pas motivé? pourquoi? la génération de mes parents vivait avec un salaire dont ils savaient qu'ils allait augmenter, année par année, tu pouvais te permettre d'acheter un bien immobilier sans gagner 30 000 frs par moi, même en le payant pendant 20 ans, à 50 ans, tu étais proprio, tu savais que tu avais du boulot jusqu'a ta retraite.

Aujourd'hui, tu est presque obliger d'avoir deux boulot pour survivre, tu c'est que tu n'auras pas de retraite, ou tres tres peu, que ton salaire est gelé sur au moins 20 ans, que les logement en ville prennent 20% par ans, que tu seras toute ta vie obliger de payer plus de 3000 francs par mois pour ton loyer, que tu ne pourras jamais acheter, ou alors gagner plus de 20 000 frs par mois, ou acheter au fin fond de la cambrousse.

Comment voulez vous que l'ont soit motivé? par quoi? par qui? pour quelle avenir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woden
marginal
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Romainville (Paris)
Date d'inscription : 17/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Mar 28 Sep - 19:48

(Sur les dires de La Tulipe)

Un peu facile de rejeter la faute sur quelqu'un ou quelque chose d'autre. On n'est pas en Chine. On n'est pas en Corée du nord. On n'est pas en Afrique du sud. On est en FRANCE ! Et celui qui se laisse tenter par le "côté osbcure" de la vie n'a pas sa place dans la société, donc, il dégage et ne fait pas chier les autres, bordel de cul de pompe à merde !!! Ta vie est entre tes mains. Penser ce que tu as écrit est un acte de faible, de fénéants qui se disent que de toute manière, la lutte est vaine, mais que cela ne nous empèche pas de critiquer avec des paroles qui se perdront dans le vent des plaines des utopies.

La Tulipe a écrit:
hum, ya bien moyen que je le prennes pour moi et que j'te dise d'aller bien te faire ... mais je n'en ferais rien car on ne se connait pas donc tu peux pas m'juger

Tu n'en fait rien, mais tu la écris quand même. Je vais bien te dire une chose : le petits glandeurs anarchistes de ton genre qui se défoncent la tête à longueur de journée en rêvant d'un monde meilleur pour eux, je m'en fait 5 tous les matins en traversant la cité ! Me gonfle pas trop avec tes airs je sais tout sur tout et j'ai raison alors que j'ai encore des boutons sur la gueule. Voyage un peu plus, et parts voir le monde. Tu en reviendra grandi et respectable.

Et puis il est temps d'arrêter de tout rejeter sur la société, en ce qui te concerne : la société française. Certes, il n'y a pas un camps pour en rattraper un autre, sauf dans les stupidités. Je vois qu'en France, vous vous complaisez à rejeter vos erreurs et vos galères sur l'état et la société (mode très rappeurs américains, soit dit en passant). Mais la galère vient du fait que les personnes ne veulent pas se battre pour SA VIE MEILLEURE. Cela vient du fait que la fénéantise de se prendre en main est annihilée par l'envie de vous faire diriger, que ce soit des extrêmes en passant par la gauche, la droite sous le triste regard de Dame Lune.
Ce n'est pas ma mentalité, ni celle de la Norvège. Tu te bats dans l'honneur pour toi et ta famille. Le reste n'est qu'accessoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metacore.free.fr/forum/index.php
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 2 Oct - 20:25

En gros, bougeons nous le cul trop classe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikal Imperator
clandestin
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 23/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Dim 3 Oct - 2:25

petite déviation du sujet et je vous demande votre avis

ca fait trois ans que j'ai passé mon bac et je suis toujours au point zéro parce que ce que j'ai fait depuis a été une grosse déception...
Alors je me suis dit : ayant abandonner la voix qui m'interessait vraiment (maths, donc pas d'ambition pécunière) autant faire un truc qui ramènera le maximum d'argent plus tard (droit des affaires)
Ce n'est pas que rien m'interesse, c'est plutot que tout m'interesse. Je ne peux pas me décider alors mon choix s'est porté vers une éventuelle bonne perspective de tunes...

Vous trouvez ca choquant ?
je vous demande ca parce que j'ai expliqué ca à la mère d'un pote qui a failli s'étrangler quand elle a entendu ca
?

Et je suis vraiment pas quelqu'un de venal pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Dim 3 Oct - 2:32

Je ne trouve rien de choquant, a vouloir gagner de l'argent, tant que c'est honnete et que tu n'exploite personne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarb
desperados
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Romainville
Date d'inscription : 20/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Dim 3 Oct - 14:00

Je vais même te citer mon cas. Quand j'étais en maîtrise de traduction, une prof m'a carrément dit que je devrais me lancer dans la trad littéraire, que j'étais doué pour ça. A l'époque, je lui ai bien dit: un traducteur littéraire bouffe de l'Harlequin pendant trente ans payé 50 balles la page maxi avant de commencer à traduire des trucs intéressants, payé à peine mieux; un traducteur technique ou encore mieux, scientifique, est payé dès le départ mini 150 balles la page. Mon choix a été vite fait. Comme en plus les textes techniques et scientifiques m'intéressent...
Au niveau choix professionnel, on peut choisir le plaisir du boulot, ou bien de ramasser le pèze, les deux choix sont tout à fait défendables. Ce qui est lamentable, c'est de rester sur son cul à attendre que le boulot tombe du ciel et se plaindre que la société s'occupe pas de toi. J'ai eu des potes qui n'avaient aucun diplome, même pas le brevet des collèges, ben ils se sont sorti les doigts du cul, ils ont démarché partout, accepté des boulots de merde, et ils ont toujours bouffé à leur faim.
Mais c'est tellement plus facile de rester le cul sur le canapé à enchainer les joints et se plaindre de la société de consommation capitaliste facho de merde qui fait rien pour aider les jeunes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesaiglesdelaroute.com
La Tulipe
clandestin
avatar

Nombre de messages : 243
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Ven 8 Oct - 17:14

Moi j'veux revenir a ce qu'on disé, paske vous avez rien capté, j'suis p't'etre un p'tit branleur qui fume des joint, mais j'glande pas rien de ma journée en ce moment j'suis aux vignes, moi allé trimer au chantier ca me fait pas peur, j'demande que ca me lever tot pour allé gagner du pez, et contrairement a certain j'ai pas le plaisir d'allé me glander en fac en prépa ou en BTS pour réflechir a ce que je veux faire/trouver ma voie et me rendre compte qu'elle n'y est pas, j'ai chier le BAC j'suis pas retourné au lycée et non pas paske j'ai baissé les bras par manque d'ambition mais paske je sais que ma voie/mon ambition est ailleur. Si j'suis pas encor dans la voie que j'envisage (debut de formation mars 2005) ben jsuis obliger de travailler pour me payer mes fringue mes sorties ma mobilité ma fume et bientot mon independance.
je suis effaré, vous avez entre 30 et 40 piges, un boulot stable, de la tune, une bonne routine pépére en fait, et j'en passe, et vous venez me dire a moi qui rentre sur le marché du travail avec un 1/2 bac et plein d'ambition que j'exagere ? la seul chose que vous pouvez me reprocher c'est d'avoir la chance de savoir ce que j'veux faire.
si je rale gueule hurle contre la société c'est parcequ'elle est merdique et qu'elle m'empeche ou me complique la tache d'acceder a mon reve a grand coup de fric, le fric tjs le fric ....

, un lyceen sur dix (et encor...) sait ce qu'il veut faire dans la vie, pourquoi ? parcequ'il a une passion, les jeunes d'aujourd'hui n'on plus de passion, ils ne font que regarder la télé et jouer a la console , comment veux tu qu'une qulquonque ambition puisse n'etre a part celle d'etre riche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KO
desperados


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/10/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 13 Nov - 13:37

"Comment pourrais-je échouer puisque je n'ai même pas envie d'essayer ?"

Baudelaire, Mon Coeur Mis à Nu (Journal).

Disponible ici: http://www.bmlisieux.com/archives/coeuranu.htm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 13 Nov - 13:55

KO a écrit:
"Comment pourrais-je échouer puisque je n'ai même pas envie d'essayer ?"

Baudelaire, Mon Coeur Mis à Nu (Journal).

Disponible ici: http://www.bmlisieux.com/archives/coeuranu.htm.


Il y a dans tout changement quelque chose d'infâme et d'agréable à la fois, quelque chose qui tient de l'infidélité et du déménagement. Cela suffit à expliquer la Révolution française.

télé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KO
desperados


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/10/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Sam 13 Nov - 15:57

Oui, c'est completement HS, mais il n'était pas tres revolutionnaire, comme tous les romantiques ou presque. Il disait avoir appris à raisonner en lisant de Maistre, qui a écrit des trucs assez incroyables sur la révolution:

"De Maistre et Edgar Poe m'ont appris à raisonner [...] Faire tous les matins ma prière à Dieu, réservoir de toute force et de toute justice, à mon père, à Mariette et à Poe, comme intercesseurs".

Baudelaire, Mon ceur mis à nu.


« Tous les grands hommes ont été intolérants, et il faut l'être. Si l'on rencontre sur son chemin un prince débonnaire, il faut lui prêcher la tolérance, afin qu'il donne dans le piège, et que le parti écrasé ait le temps de se relever par la tolérance qu'on lui accorde, et d'écraser son adversaire à son tour. Ainsi le sermon de Voltaire, qui rabâche sur la tolérance, est un sermon fait aux sots ou aux gens dupes, où à des gens qui n'ont aucun intérêt à la chose. »

Joseph de Maistre, Lettre sur L'inquisition, préface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eayll
marginal
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 45
Localisation : Mortagne au Perche (61)
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Lun 15 Nov - 16:52

Moi ce que je retiens du débat, là, c'est que la jeunesse reste souvent trop longtemps complétement dépendante des parents. C'est la maladie de tous les pays développés. D'une civilisation qui demande de plus en plus de formation initiale pointue. Trop gâtée en quelque sorte oui.
L'éduc à coup de baffe dans la tronche ou pas est sans doute un débat intéressant mais pas une explication unique.
Après, sur d'autres facteurs socio-économiques que Crapule souligne...
Existe aussi le substrat socio culturel dans lequel les jeunes d'aujourd'hui grandissent. Le relativisme absolu( qui EST une hiérarchisation subjective des valeurs parmi d'autres)... etc... que KO efleure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eayll
marginal
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 45
Localisation : Mortagne au Perche (61)
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Lun 15 Nov - 17:22

Et puis qu'est ce que l'ambition aussi ?

Oui, ce que je voulais souligner quand même c'est que discipline de fer et irresponsabilité crasse c'est tout de même souvent étrangement lié.
Enfin là encore tout dépend ce qu'on appelle discipline évidemment.

Discipline de fer (familiale ou étatique) et décadence non plus d'ailleur... je pense à la vieille Prusse, à la Russie tsariste par exemple, à l'Espagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eayll
marginal
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 45
Localisation : Mortagne au Perche (61)
Date d'inscription : 26/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Lun 15 Nov - 17:23

Ou à l'URSS.

J'ai aussi une 'tite citation rigolote : "Quand on voit votre réussite, on a envie d'échouer" P.F

C'est juste pour détendre l'atmosphère scared13.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Lun 15 Nov - 17:38

Eayll a écrit:
Et puis qu'est ce que l'ambition aussi ?

Oui, ce que je voulais souligner quand même c'est que discipline de fer et irresponsabilité crasse c'est tout de même souvent étrangement lié.
Enfin là encore tout dépend ce qu'on appelle discipline évidemment.

Discipline de fer (familiale ou étatique) et décadence non plus d'ailleur... je pense à la vieille Prusse, à la Russie tsariste par exemple, à l'Espagne...

Et surtout qu'est ce que l'ambition nous apportes à l'heures actuel?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ploplop
desperados


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Lun 11 Avr - 1:14

Lut,

vous aviez une discussion interressante, alors je la déterre, et je poursuis,

Citation :
Et surtout qu'est ce que l'ambition nous apportes à l'heures actuel?

J'en sais trop rien, sinon que dans l'idée d'ambition on y met souvent des trucs matériels, des trucs visibles, des thunes, du grade ou du pouvoir (chef de...) , bref, de l'ambition quoi......

C'est con, ce mot là on l'a enfermé dans un pauvre concept, qui l'a écrasé en deux idée, pognon et pouvoir donc.

Je sais pas moi, l'ambition, ça pourrait être de choisir, et pas seulement d'écrire à son prof principal "le boulot qu'on souhaiterait faire quand on sera grand".

et puis l'ambition à bien y réfléchir, c'est aussi écrasé par l'idée de boulot. donc pas deux idées mais trois.

Ben ouais, le boulot, le boulot !

L'ambition, ça pourrait être aussi de planter un arbre par an, d'être amoureux d'une nana par an, enfin des trucs comme ça.

L'ambition ça pourrait peut être de sortir de ce carcan justement, qui nous pourrie l'existence, qui m'empêcherais de lever la tête parfois d'imaginer ce qui pourrait se passer devant mes yeux si je pouvais allé me balader dans l'espace.

L'ambition de prendre son temps, lorsque la pression quotidienne se relâche, ou lorsqu'on prend la décision de la relâcher.....

Ca m'a fait sourrire, un peu amèrement d'ailleurs ton discours Wolfen sur la glande de la jeunesse etc.....
Amèrement, parce que c'est sûr, l'excès de glande nuit à notre entourage, mais faut pas non plus abuser, hein?

Je ne sais pas l'age que tu as , le taf que tu as, mais je crois que niveau glande, ce n'est pas forcémment là qu'est le problème.
On pourras nous autres se tuer au taf, ce n'est pas pour ça que notre société ira mieux, que les gens auront tous de quoi se nourrir, se loger.

Par contre je suis persuader qu'une bonne glande de temps en temps, ça te redonne envie de bosser, d'aillerus l'excès de boulot te donne envie de glander

Ps je met un smile qui me fait délirer, mais hélas HS, dslé.

caravane

++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   Lun 11 Avr - 17:15

C'est clair vu que l'on nous demande de travailler plus sans etre payé plus! tout péter

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le manque d'ambition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le manque d'ambition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» REMEDE AU MANQUE D'AMBITION DANS AT TALIB AL ILM
» Manque de protéines? attention danger!
» Il manque des profs...
» Mouaha, le manque de tact de certains...
» [FORUM] Tiens, au fait, il nous manque quelque chose, non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forums généraux :: Société-
Sauter vers: