AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Moi aussi, je veux être méchant II, le retour

Aller en bas 
AuteurMessage
Sarb
desperados
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Romainville
Date d'inscription : 20/09/2004

MessageSujet: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   Ven 8 Oct - 1:13

A la demande générale, voici la suite de ces conseils pour futurs Maîtres du monde:

101. Je ne demanderai jamais à mon lieutenant de confiance de tuer le bébé qui est destiné à me tuer. Je le ferai moi-même.
102. Je ne perdrai pas de temps à maquiller la mort de mon ennemi pour qu'elle ressemble à un accident. Je ne dois rendre de comptes à personnes, et mes autres ennemis n'y croiraient pas un instant.
103. Il sera bien clair que je connais effectivement le sens du mot "pitié". Je choisis simplement de ne jamais en faire preuve.
104. Mes agents infiltrés n'auront aucun tatouage les identifiant comme membres de mon organisation, et ils ne devront pas non plus porter des bottes militaires ou suivre un code vestimentaire quelconque.
105. Je concevrai moi-même mes machines d'apocalypse. Si je dois engager un scientifique fou pour m'assister, je m'assurerai qu'il sera suffisamment dérangé pour ne jamais regretter ses méfaits et chercher à corriger les dommages qu'il aura causés.
106. Si mon QG se fait attaquer, je m'enfuirai immédiatement dans ma capsule de sauvetage d'où je dirigerai mes défenses. Je n'attendrai pas que les troupes s'introduisent dans mon sanctuaire pour ce faire.
107. Même si c'est d'un intérêt limité, vu que j'ai l'intention de vivre éternellement, j'engagerai des ingénieurs capables de me construire une forteresse suffisamment solide pour que, si je suis tué, elle ne s'effondre pas d'un coup, sans bonne raison architecturale.
108. Toute magie ou technologie capable de ressusciter miraculeusement un personnage secondaire qui a sacrifié sa vie sera mise hors la loi et détruite.
109. Je ferai en sorte que de jeunes gens courageux habillés bizarrement et avec un accent étranger grimpent REGULIEREMENT sur un monument de la place principale de ma capitale pour me dénoncer, clamer qu'ils connaissent le secret de ma puissance, rallier le peuple à la rébellion, etc. Ainsi, les citoyens seront blasés au cas où ce soit un véritable héros.
110. Je n'utiliserai pas de plans tortueux qui impliquent que la troupe du héros entre dans mon sanctuaire avant que le piège ne se referme sur eux.
111. J'offrirai aux oracles le choix de travailler exclusivement pour moi ou d'être exécutés.
112. Je ne me reposerai entièrement sur des sorts "totalement fiables" qui peuvent être neutralisés par des talismans relativement ordinaires.
113. L'entrée principale de ma forteresse sera de taille normale. Les doubles portes sophistiquées de 20 mètres de haut impressionnent indéniablement le peuple, mais il est difficile de les refermer en urgence.
114. Je n'accepterai jamais le défi lancé par le héros.
115. Je n'engagerai pas le combat seul contre un ennemi à moins que mes soldats soient tous morts.
116. Si je capture le vaisseau du héros, je le laisserai sur les quais avec l'embarcadère baissé, seulement quelques gardes en service, et une tonne d'explosifs réglés pour se déclencher dès qu'il aura dépassé le rayon d'action de l'explosion.
117. Peu importe mon désir de vengeance, je n'ordonnerai jamais à un sous-fifre "Laissez-le, il est à moi!"
118. Si j'ai des appareils importants, ils ne seront pas activés par un levier que quelqu'un peut déclencher par accident en tombant dessus en mourant.
119. Je n'essaierai pas de tuer le héros en plaçant une créature venimeuse dans sa chambre. Elle finira seulement pas tuer accidentellement un de mes servants maladroits.
120. Comme rien n'est plus agaçant qu'un héros qui vous vainc grâce à des bases d'arithmétique, toutes mes armes personnelles seront modifiées pour tirer un coup de plus que leur version standard.
121. Si j'entre en possession d'un artefact qui ne peut être utilisé que par ceux qui ont le coeur pur, je n'essaierai pas quand même de l'utiliser.
122. Les tourelles de ma forteresse ne pourront pas pivoter suffisamment pour pouvoir se tirer l'une sur l'autre.
123. Si je décide de lancer un concours d'adresse ouvert au public, les participants devront retirer leurs capes à cagoule et de raser leur barbe avant d'être autorisé à participer.
124. Avant d'enlever un vieux scientifique et de l'obliger à travailler pour moi, je me renseignerai sur ses enfants, et m'assurerai qu'il n'a pas une fille belle mais naïve prête à tout pour le retrouver ou un fils travaillant dans le même domaine et avec qui il s'est brouillé des années auparavant.
125. Si je dois vraiment décider de tuer le héros dans un piège mortel sophistiqué (de l'eau qui monte, du sable qui tombe, les murs qui se referment, etc.), je ne le laisserai pas seul cinq ou dix minutes avant sa mort "imminente", mais je resterai à regarder (par une lucarne ou une camera de surveillance) pour profiter de la fin de mon adversaire.
126. Plutôt que d'avoir une seule capsule de sauvetage, que le héros peut facilement repérer et suivre, je lancerai simultanément quelques dizaines de leurres pour le lancer sur de fausses pistes.
127. Les gardes de la prison auront leur propre cantine, qui leur livrera des mets délicieux et variés pendant leur service. Ils seront également informés qu'accepter de la nourriture ou de la boisson de toute autre source conduira à leur exécution.
128. Je n'utiliserai pas des robots comme agents de destruction s'il existe un quelconque moyen de les reprogrammer ou si leurs batteries sont externes et facilement extractibles.
129. Malgré l'ironie pleine de saveur, je ne forcerai pas deux héros à se combattre dans une arène.
130. Tous les membres de mes Légions de la Terreur porteront des uniformes parfaitement ajustés. Si le héros assomme un soldat et vole son uniforme, la mauvaise coupe le trahira immédiatement.
131. Je ne placerai jamais la clé d'une cellule juste hors de portée du prisonnier qu'elle contient.
132. Avant d'engager quelqu'un comme mon lieutenant de confiance, je mènerai une enquête approfondie sur ses antécédents.
133. Si je découvre que ma belle concubine ayant accès à ma forteresse a été associée au héros, je la ferai exécuter. C'est dommage, mais de nouvelles concubines sont plus faciles à trouver que de nouvelles forteresses, et peut-être que la suivante sera plus attentive lors de la réunion d'orientation.
134. Si je m'échappe dans un gros camion et que le héros me poursuit dans une petite voiture de sport italienne, je n'attendrai pas que le héros arrive à ma hauteur pour tenter de le pousser hors de la route alors qu'il essaye de grimper à bord. Au lieu de ça, je freinerai à fond quand il sera juste derrière moi. (Une connaissance rudimentaire des lois de la physique peut s'avérer très utile)
135. Ma machine d'apocalypse sera dotée d'un équipement de haute technologie nommé condensateur, au cas où quelqu'un arriverait à la débrancher. (Si j'ai accès une technologie VRAIMENT avancée, j'ajouterai un équipement connu sous le nom de batterie)
136. Si je construis une bombe, je me rappellerai simplement quel fil couper s'il faut la désactiver, et tous les fils seront rouges.
137. Avant de dépenser les fonds disponibles en gargouilles géantes, des arches gothiques ou autres pièces d'architecture intimidantes, je vérifierai que je ne pourrai pas dépenser plus pour améliorer mes défenses militaires.
138. Les entrées et sorties dans mon domaine seront bien éclairées par des néons. Il sera dommage de perdre l'ambiance inquiétante, mais mes patrouilles de sécurité seront plus efficaces.
139. Si, assis dans mon campement, j'entends une branche casser, que je vais voir ce qui se passe, puis rencontre une petite créature de la forêt, j'enverrai quelques éclaireurs quand même, juste pour être sûr. (S'ils disparaissent dans les buissons, je n'enverrai pas une autre patrouille; j'enverrai le napalm)
140. Je dirai à mes gardes, lorsqu'ils inspecteront une cellule apparemment vide, de chercher le pot de chambre. Si le pot de chambre est toujours là, alors le prisonnier s'est échappé et ils peuvent entrer et chercher des indices. Si le pot de chambre n'est plus là, alors soit le prisonnier est perché au-dessus du linteau pour frapper le garde avec ou il a décidé de le garder en souvenir (auquel cas il est visiblement très dérangé et ne représente aucune menace). Dans un cas comme dans l'autre, il ne sert à rien d'entrer.
141. Au lieu de ne pas avoir d'enfants, j'aurai beaucoup d'enfants. Mes fils seront trop occupés à se concurrencer pour représenter une véritable menace, et les filles essaieront toutes de déjouer les tentatives des autres pour gagner le coeur du héros.
142. Si j'ai des enfants et donc au bout d'un moment des petits enfants, je garderai ma petite-fille de trois près de moi en permanence. Lorsque le héros entrera pour me tuer, je lui demanderai d'abord de lui expliquer pourquoi il est nécessaire de tuer son grand-papa chéri. Lorsque le héros se lancera dans une explication sur la morale bien au-delà de ses capacités de compréhension, ce sera le signe pour elle qu'il est temps de tirer sur le levier qui l'enverra dans la fosse aux crocodiles. Après tout, les petits enfants aiment les crocodiles presque autant que les Maîtres du Monde, et il est important de passer des moments de qualité avec ses grands enfants.
143. Si une de mes filles arrive finalement à gagner le coeur du héros et me défie ouvertement, je la féliciterai de son choix, déclarerai un jour de fête national pour célébrer le mariage, et proclamerai le héros comme mon héritier. Ca suffira probablement pour briser leur relation. Sinon, je serai au moins assuré qu'aucun héros n'attaquera mes Légions de la Terreur alors qu'elles font une parade en son honneur.
144. Mes gardes auront pour instruction de rester en ligne pour tirer sur le héros, pour qu'il ne puisse pas esquiver les balles et qu'ils se tirent par accident les uns sur les autres. De même, certains devront tirer au-dessus, en dessous, et sur les côtés, pour qu'il ne puisse pas esquiver.
145. La décoration des cellules de mon donjon n'incluront pas des tuyaux visibles. S'ils ajoutent à l'atmosphère inquiétante, ils sont cependant de bons conducteurs sonores et beaucoup de prisonniers connaissent le morse.
146. Si mes unités de surveillance signalent la présence de vaisseaux vides ou apparemment innocents là où aucun ne devrait se trouver, ils seront immédiatement vaporisés au lieu d'être amenés pour inspection.
147. Je classerai mes lieutenants en trois catégories: pas fiables, fiables, et complètement fiables. La promotion dans la troisième catégorie sera accordée à titre posthume.
148. Avant de me moquer de mes ennemis qui perdent leur temps sur une machine pour me stopper qui ne peut absolument pas marcher, j'acquerrai d'abord une copie des plans pour m'assurer qu'elle ne peut effectivement pas marcher.
149. Les cordes retenant divers éléments de décor ne seront pas attachées près de fenêtres ouvertes ou des escaliers, et les chandeliers seront suspendus très près du plafond.
150. Je fournirai des fonds pour faire des recherches sur des armes tactiques et stratégiques couvrant une panoplie complète de besoins, afin que mes choix ne soient pas limités à "combat au corps à corps à l'épée" ou "destruction de la planète".
151. Je ne me ferai pas passer pour un dieu. Cette position dangereuse sera réservée à mon lieutenant de confiance.
152. Mon styliste aura pour instruction que, en ce qui concerne les accessoires, l'armure corporelle complète convient à tous les vêtements.
153. Mes Légions de la Terreur ne seront pas un employeur sexiste. Par ailleurs, lorsqu'il est prophétisé qu'aucun homme ne pourra me battre, je garderai à l'esprit le nombre croissant de rôles d'un sexe non conventionnel.
154. J'instruirai mes Légions de la Terreur dans les techniques correctes de recherche. En particulier, s'ils recherchent des évadés et que quelqu'un crie "Vite! Ils sont partis par-là!", ils devront d'abord s'assurer de l'identité de cet informateur si serviable avant de partir sur les chapeaux de roues en poursuite.
155. Si j'ai connaissance de la présence de héros dans mon pays, sous aucun prétexte je ne tuerai leurs mentors, professeurs, et/ou meilleurs amis.
156. Si j'ai coincé le héros et ses compagnons, je n'attendrai pas que ma Super-arme soit chargée pour les achever si d'autres armes plus conventionnelles sont disponibles.
157. Lorsque je dresserai des plans incluant un calendrier, je retarderai son achèvement de 3 jours par rapport aux plans, et je ne m'inquièterai pas trop si on les vole.
158. J'échangerai les étiquettes de mon dossier de plans top-secrets avec celui de mes recettes de famille. Imaginez la surprise du héros lorsqu'il décode les plans volés et découvre les instructions pour la Salade de pommes de terre de Grand-mère.
159. Si je surgit dans le QG des rebelles et le trouve vide, à l'exception d'un appareil bizarre qui clignote, je ne m'approcherai pas pour voir, je courrai aussi vite que possible.
160. Avant d'être acceptées dans mes Légions de la Terreur, les recrues potentielles devront passer des tests de vision périphérique et d'audition, et devront être capables d'identifier le son d'un caillou lancé pour les distraire.
161. Je varierai à l'occasion ma routine quotidienne et ne vivrai pas selon des rites bien précis. Par exemple, je ne prendrai pas toujours un verre de vin ou ferai sonner un gong géant avant d'achever mon ennemi.
162. Si je vole quelque chose de très important pour le héros, je ne l'exposerai pas au public.
163. Lorsque je planifierai une expédition, je ne choisirai pas une route qui passe dans un terrain à la végétation épaisse qui se trouve inopinément près du camp rebelle.
164. J'emploierai un lieutement désespérément stupide et incompétent, mais je ferai en sorte qu'il ait connaissance de nombreuses fausses informations lorsque je l'enverrai capturer le héros.
165. En tant qu'employeur ouvert à tous, j'engagerai plusieurs gardes mal-entendants. Ainsi, si je dois parler confidentiellement avec quelqu'un, je tournerai juste le dos pour que mes gardes ne puissent pas lire sur mes lèvres, au lieu de les renvoyer tous de la pièce.
166. Si les rebelles arrivent à me tromper, je noterai attentivement ce qu'ils auront fait, afin de ne pas tomber dans le même piège encore et encore.
167. Si je recrute quelqu'un pour gérer mes systèmes informatiques, et que mon choix est entre un programmeur brillant à la tête du plus gros conglomérat mondial technologique et un crétin insignifiant de 15 ans qui veut impressionner la fille de ses rêves, je prendrai le gamin et laisserai le héros se débrouiller avec le génie.
168. Je déciderai à l'avance quoi faire avec chacun de mes ennemis s'ils sont capturés. Ainsi, je n'aurai pas besoin de demander qu'on les attache en attendant que je décide de leur sort.
169. Si j'ai des systèmes informatiques collossaux, je prendrai au moins autant de précautions qu'une petite entreprise, et j'incluerai des choses comme des anti-virus et des pare-feux.
170. Je serai un despote sans préjugés racistes ou sexistes, afin que la terreur et l'oppression soit distribuées équitablement, pas seulement contre un groupe en particulier qui formera le noyau d'une rebellion.
171. Je ne placerai ma base dans un volcan, une grotte ou tout autre endroit où il serait ridiculement facile de contourner la sécurité en descendant en rappel.
172. J'autoriserai mes gardes à avoir des horaires flexibles. Ainsi, si l'un d'eux a sommeil, il pourra demander qu'on le remplace, pour qu'il mange un morceau, fasse un sieste, puis revienne frais et éveillé pour finir son tour de garde.
173. Bien que ce soit amusant, je n'avouerai pas au rival du héros que c'était moi l'auteur de l'acte horrible pour lequel il accuse le héros.
174. Si je suis suspendu au-dessus du vide, et que le héros tent sa main vers moi, je n'essaierai pas de l'entrainer avec moi. Je lui permettrai de me sauver, je le remercierai bien puis je retournerai dans la sécurité de ma forteresse pour ordonner son exécution.
175. Je ferai régulièrement exorciser ma forteresse. Bien que des fantômes dans le donjon fournisse une atmosphère approprié, ils ont tendance à donner des informations de valeur une fois calmés.
176. J'ajouterai de l'encre indélébile dans ma fosse. Ca n'empêchera personne de la traverser à la nage, mais même des gardes un peu crétins pourront identifier quelqu'un qui est rentré par ce chemin.
177. Si un scientifique qui a une belle fille célibataire refuse de travailler pour moi, je ne la garderai pas en hôtage. Au lieu de ça, je lui proposerai de payer son futur mariage et les études de ses enfants.
178. Si j'ai coincé le héros, que je suis sur le point de l'achever et qu'il dit "Attention derrière toi!", je ne rirai pas en disant "Tn ne crois quand même pas que je veux tomber dans ce vieux piège, non?" Je ferai un pas de côté en me tournant à moitié. Ainsi, je garderai mon arme pointée vers le héros tout en pouvant regarder derrière moi. Si quoi que ce soit allait vers moi, ça ira désormais vers lui.
179. Je ne sous-traiterai aucune fonction importante.
180. Si jamais je construis un appareil pour transférer l'énergie du héros en moi, je m'assurerai qu'il ne peut pas fonctionner dans l'autre sens.
181. Je décrèterai que tout le foin devra être acheminé en ballots bien serrés. Tout convoi de paille en tas essayant de passer un point contrôle sera incendié.
182. Je ne tiendrai aucune célébration publique dans l'enceinte de mon château. Tout évènement ouvert au public se passera en bas de la route, dans le pavillon des fêtes.
183. Avant d'utiliser un appareil qui transfère directement de l'énergie dans mon corps, j'installerai un suppresseur de surtension.
184. J'engagerai un professeur de comédie. Le héros pensera s'être trompé de personne quand il entendra mon accent toulousain (si tout le monde a un accent parisien) ou mon accent alsacien (si tout le monde a un accent du nord).
185. Si je capture un ennemi connu pour s'évader grâce à des petits gadgets ingénieux, j'ordonnerai une fouille corporelle complète et confisquerai toutes ses affaires personnelles avant de le jeter dans mon donjon.
186. Je ne concevrai aucun plain dans lequel la partie A consistera à tromper le héros pour qu'il m'aide involontairement, et la partie B consiste à me moquer de lui puis le laisser se débrouiller tout seul.
187. Je ne ferai pas des banquets fastueux en période de famine. La bonne image auprès des invités ne comperait pas la mauvaise image auprès du peuple.
188. J'investirai une partie de mes gains mal acquis dans des projets de renovation urbaine. Bien que les taudis ajoute une qualité authentique et picturesque à une ville, ils contiennent trop souvent des alliés inattendus pour les héros.
189. Je ne dirai jamais au héros "Oui, c'est moi qui l'ai fait, mais vous ne pourrez jamais le prouver à ce vieil idiot". La plupart du temps, le vieil idiot en question se cache derrière le rideau.
190. Si mon scientifique/sorcier fou me dit qu'il a presque terminé ma super-arme, mais qu'il a besoin d'encore de temps pour plus de tests, j'attendrai qu'il ait fini ses tests. Personne n'a jamais conquis le monde avec une version beta.
191. Je n'engagerai pas un proche dans mon équipe de conseillers. Non seulement le népotisme est la cause de la plupart des échecs politiques, mais ça crée des problèmes avec l'Inspection du Travail.
192. Si je choisis une concubine, je ne lui dirai pas par la suite que je la remplace par une autre, plus belle et plus jeune.
193. Si je tiens la petite amie du héros en hôtage, et que je me tiens prêt à la tuer au moment de la confrontation avec le héros, je me concentrerai sur elle, pas sur lui. Il ne tentera rien, avec sa bien-aimée en hôtage. Par contre, le fait qu'elle ait été assez faible, idiote, naïve et d'une manière générale, inutile, jusqu'à ce moment n'a aucun poids sur ses actions au moment de l'apogée dramatique.
194. Je ferai des cartes subtilement fausses des passages secrets de ma forteresse, et j'engagerai des voyageurs pour qu'ils les confient à des hermites.
195. Je n'utiliserai pas des hôtages comme appât dans un piège. A moins de les utiliser pour négocier ou comme bouclier humain, il n'y aucun intérêt à garder des hôtages.
196. J'engagerai un tireur d'élite pour garder l'entrée de ma forteresse. Son travail consistera à descendre quiconque arrive pour me défier.
197. J'expliquerai à mes Légions de la Terreur que les fusils sont des armes de distance, et pas les épées. Quiconque essaiera de lancer une épée sur le héros ou de le frapper avec un fusil sera exécuté sommairement.
198. Je me souviendrai que tous mes points faibles ne devront être révélés qu'à ceux qui ont besoin de les connaître. Je me souviendrai également que personne n'a besoin de les connaître.
199. Je ne m'allierai à ceux qui sont plus puissants que moi. Ils me trahiraient dans mon moment de gloire. Je m'allierai aux plus faibles que moi. Alors, je les trahirai dans leur moment de gloire.
200. En période de paix, mes Légion de la Terreur ne seront pas autorisées à se relâcher en buvant de l'hydromel et en mangeant de l'ours rôti. Il devront suivre les instructions de mon diététicien et de mon professeur de gymnastique.
201. Tous les serpents géants servant de gardiens dans des lacs souterrains seront équipés de lunettes de plongée pour éviter les blessures oculaires.
202. Toutes les vieilles femmes avec le don de prophétie se verront offrir des liftings, des manucures, des permanentes, et des garde-robes signées. Ca devrait plutôt bien réduire à néant leur crédibilité.
203. Je n'emploierai pas un mauvais sorcier s'il a une moustache délabrée.
204. J'engagerai une escouade entière de gardes aveugles. Non seulement je garderai ma réputation d'employeur ouvert à tous, mais ils s'avèreront bien pratiques lorsque le héros se rendre invisible ou qu'il éteindra ma seule source de lumière.
205. Tous les travaux de réparations seront effectués par l'équipe de maintenance interne. Tout soit-disant "réparateur" qui se présentera à la forteresse sera directement escorté au donjon.
206. Lorsque mes Légions de la Terreur arrêteront leur véhicule pour partir en reconnaissance à pied, ils devront installer dessus un sabot.
207. Tous les employés disposeront de billets pour visite conjugale qu'ils pourront utiliser pourvu qu'ils appellent quelqu'un pour les remplacer et qu'ils signent leur feuille de temps. Partant de là, quiconque sera surpris à bécoter dans un placard en laissant leur poste inoccupé sera abattu.
208. Les membres de mes Légions de la Terreur devront suivre des séminaires d'entrainement à la sensibilité. C'est bon pour les relations publiques qu'ils soient aimables et courtois envers la population lorsqu'ils ne sont pas occupés à répendre le chaos et la destruction.
209. Jamais, au grand jamais, je n'épouserai une femme connue pour être une salope sans scrupules, comploteuse et traitresse, simplement car je suis désespéré de perpétuer ma lignée. Bien sûr, on pourra toujours se voir.
210. Toutes les chambres des invités seront équipées de micros et de caméras pour que je puisse savoir en permanence ce que les visiteurs que j'aurai pour quelque raison autorisés à déambuler dans ma forteresse sont en train de comploter.
211. Si mon ingénieur en chef me déplait, il sera abattu, pas emprisonné dans le donjon ou derrière les pièges qu'il aura aidé à concevoir.
212. Je n'enverrai pas des bataillons composés exclusivement de robots ou de squelettes contre des héros qui ont des scrupules à tuer des êtres vivants.
213. Je ne porterai pas de longues et lourdes capes. Même si elles ajoutent un certain cachet vestimentaire, elles ont une tendance ennuyeuse à se coincer dans les portes ou à se faire marcher dessus lors d'une fuite.
214. Si un être malfaisant exige un sacrifice possédant une qualité bien particulière, je m'assurerai que la victime en question possède encore cette qualité immédiatement avant le sacrifice, sans me fier à des tests antérieurs. (Particulièrement si ladite qualité est la virginité et que la victime est la petite amie du héros)
215. Si jamais je dois VRAIMENT installer un compteur numérique sur ma machine d'apocalypse, j'en achèterai un sans aucune anomalie quantique. Il y a tellement de marques sur le marché qui gardent l'heure juste tant que vous les regardez, mais si vous tournez le dos deux minutes, vous voyez que le compteur n'a avancé que de quelques secondes.
216. Si mes Légions de la Terreur sont vaincues lors d'une bataille, je battrai calmement en retraite pour me regrouper, au lieu de lancer une mission hasardeuse pour assassiner le héros.
217. Si je porte autour du cou la clé des menottes du héros, et que son ex accepte alors de devenir ma maîtresse, que nous sommes seuls dans ma chambre, et qu'elle m'offre une coupe de vin, je refuserai poliment.
218. Je ne m'emparerai pas d'un ancien artefact brillant en criant "Son pouvoir est à moi maintenant!!!". Au lieu de ça, je prendrai des pinces, le placerai dans une caisse pour matériaux dangereux, et l'emporterai à mon laboratoire pour l'étudier.
219. Je serai sélectif dans mon choix d'assassins. Quiconque essaye de tuer le héros dès qu'il tourne le dos ne sera même pas considéré pour le job.
220. Quel que soit mon point faible, j'en simulerai un autre. Par exemple, j'ordonnerai que tous les miroirs soient retirés du château, je crierai et me recroquevillerai à chaque fois que quelqu'un lèvera accidentellement un miroir, etc. Au moment crucial, lorsque le héros brandira un miroir devant mon visage, ma réaction sera "Mmmm... je crois que j'ai besoin de me raser."
221. Mes générateurs de champ de force seront situés à l'intérieur du champs qu'ils générent.
222. Je me réserverai le droit d'exécuter tout serviteur qui semble un peu trop intelligent, puissant ou vicieux. Cependant, si je le fait, je ne déclamerai pas par la suite "Pourquoi ne suis-je entouré que d'incapables?!"
223. J'installerai un extincteur dans chaque pièce; trois, si la pièce contient des équipements vitaux ou des produits chimiques volatils.
224. Je construirai des machines qui cesseront simplement de fonctionner en cas de surcharge, au lieu de tuer tous les serviteurs à l'entour lors de leur explosion ou pire encore de lancer une réaction en chaîne. Je ferai ça en utilisant des appareils connus sous le nom de "fusibles".
225. J'expliquerai à mes gardes que la plupart des gens ont les yeux sur le devant de leur tête, et que donc, lorsqu'on recherche quelqu'un, il est absurde de dégainer une arme puis de reculer lentement dans le couloir.
226. J'aurai toujours une équipe de détectives compétents sous la main. Si j'apprend que quelqu'un complote contre moi dans un certain village, je les enverrai le trouver, plutôt que de raser le village entier en guise de frappe préventive.
227. Je n'appâterai jamais un piège avec un véritable appât.
228. Si le héros déclare qu'il veut se confesser en public ou à moi seul, je lui rapellerai qu'une déposition notariée marche tout aussi bien.
229. Si j'ai plusieurs plans diaboliques pour détruire le héros, je les lancerai tous en même temps, plutôt que de les lancer un par un au fur et à mesure qu'ils échoueront.
230. Je ne reporterai jamais à plus tard tout rituel me garantissant l'immortalité.
231. Les gardiens mythiques devront demander aux visiteurs leur nom, objet de la visite et s'ils ont un rendez-vous, au lieu d'anciennes énigmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesaiglesdelaroute.com
La Tulipe
clandestin
avatar

Nombre de messages : 243
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Re: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   Ven 8 Oct - 16:06

clap clap longue vie aux hard core gamers

pense a dormir de tps en tps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarb
desperados
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Romainville
Date d'inscription : 20/09/2004

MessageSujet: Re: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   Ven 8 Oct - 18:05

La Tulipe a écrit:
clap clap longue vie aux hard core gamers

pense a dormir de tps en tps

Mais je dors, je dors... Juste pas heures normales, c'est tout: en ce moment je suis complètement décalé, je me couche vers 5-6h, je me lève complètement naze vers 10h pour le boulot, vers 14-15h je pique une sieste après la bouffe tellement je suis naze, vers 18h, je me relève plus frais et je repique au boulot, j'arrête le boulot vers 23h, et je me détends (bon là, d'accord, c'est sur des jeux la plupart du temps) jusqu'à 5-6h. J'admets, c'est pas des heures normales, mais si ça me convient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesaiglesdelaroute.com
PSL
Libertad
avatar

Nombre de messages : 624
Localisation : BORDEAUX
Date d'inscription : 21/07/2004

MessageSujet: Re: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   Sam 9 Oct - 1:02

Bah, si le boulot est fait et que ça te convient, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Tulipe
clandestin
avatar

Nombre de messages : 243
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Re: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   Lun 11 Oct - 12:23

si ca te convient c'est cool, j'ai jamais dit que c'etait mal....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ChaméléoN
desperados
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Dans les bras de Morphée
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   Dim 2 Jan - 15:59

Pfffiiooouuu........ Magnifique!

une de mes préférées:

220. Quel que soit mon point faible, j'en simulerai un autre. Par exemple, j'ordonnerai que tous les miroirs soient retirés du château, je crierai et me recroquevillerai à chaque fois que quelqu'un lèvera accidentellement un miroir, etc. Au moment crucial, lorsque le héros brandira un miroir devant mon visage, ma réaction sera "Mmmm... je crois que j'ai besoin de me raser."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moi aussi, je veux être méchant II, le retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi aussi, je veux être méchant II, le retour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi aussi, j'veux un joli bidon !
» Moi aussi je veux etudier la psychologie !
» Vidéo-Chant : "Cantique "Je veux Te louer, Seigneur" !
» Je veux me rapprocher de toi Jésus (chant)
» Je veux apprendre Seigneur à mieux te louer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Délire-
Sauter vers: