AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Carnage à la Red Lake High School

Aller en bas 
AuteurMessage
Crapule
coryphée
avatar

Nombre de messages : 1190
Age : 46
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 20/07/2004

MessageSujet: Carnage à la Red Lake High School   Mar 22 Mar - 16:09

Jeff Weise, un jeune indien de 17 ans, a d'abord tué son grand-père avant d'abattre huit autres personnes dont six élèves de son lycée • L'adolescent s'est ensuite suicidé • Il s'agit du pire carnage dans un établissement scolaire aux Etats-Unis depuis celui de Columbine en 1999.

ix ans après le carnage de Columbine, un adolescent américain a tué neuf personnes lundi dans un lycée de la réserve indienne de Red Lake, dans le Minnesota (nord). Jeff Weise, 17 ans, s'est ensuite suicidé, probablement avec l'arme de son grand-père, un ancien policier qui a été sa première victime. Un gardien, une enseignante et six éleves sont morts sous les balles du jeune homme, qui a blessé douze autres personnes. La tragédie a mis la communauté indienne de cette petite réserve proche de la frontière canadienne en état de choc. «C'est sans aucun doute le jour le plus sombre dans l'histoire de notre tribu», a lâché Floyd Jourdain, chef des Indiens Chippewa, une communauté de quelque 10.000 personnes qui survit difficilement dans cette région des lacs au nord des Etats-Unis. Le grand-père du tueur a servi 35 ans dans les rangs de la police locale et appartient à une des grandes familles de la tribu, ont expliqué des dirigeants indiens.

«Non Jeff, laisse-moi, laisse-moi tranquille! Qu'est-ce que tu fais?»
D'après les récits des élèves et des professeurs de la Red Lake High School publiés dans la presse locale, la tuerie ressemble à s'y méprendre à celle qui défraya la chronique en 1999, lorsque deux éleves armés jusqu'aux dents du collège de Columbine, dans le Colorado, descendirent une douzaine de personnes en pleine journée. Malgré les mesures de sécurité mises en place dans le lycée, Jeff Weise, qui venait de tuer son grand-père et la compagne de celui-ci, a d'abord abattu un gardien avant de s'introduire dans les locaux scolaires. Puis d'y semer la panique, entrant dans les salles de classe, mettant en joue puis tirant sur certains camarades, en épargnant d'autres.

«On entendait une fille qui disait “Non Jeff, laisse-moi, laisse-moi tranquille! Qu'est-ce que tu fais?”, raconte une étudiante dans le Pionner Press, le quotidien de Saint-Paul, une des grandes villes du Minnesota. Le tueur, selon ces témoignages, fait des grimaces à certains, sourit à d'autres et tire en choisissant ses victimes. Terrorisés par les cris et les coups de feu, étudiants et professeurs se terrent dans les classes, se dissimulent comme ils peuvent. Une élève appelle sa mère sur son portable: «maman, il essaie d'entrer, j'ai peur». Selon une autre, la fusillade a duré une demi-heure, alors que la police ne mettra que quelques minutes à arriver sur place. Dans une des salles, les policiers retrouvent la plupart des victimes et le corps du meurtrier. Lance Crowe, un élève de 15 ans touché par une balle, gisait à terre. Il affirme dans le Star Tribune de Minneapolis avoir vu Jeff Weise se suicider sous ses yeux.

Porté sur l'idéologie néo-nazie
Les nombreux témoignages décrivent Weise comme un type «bizarre», renfermé et porté sur l'idéologie néo-nazie. Selon la presse locale, il aurait annoncé son geste sur un forum Internet où il utilisait les pseudos «NativeNazi» ou «Todesengel» (l'ange de la mort en allemand). «Il s'était vanté en avril dernier d'avoir été questionné par la police à propos de plans pour “descendre l'école le 20/4, le jour de l'anniversaire d'Hitler (sic)” écrit le Pioneer Press. Ses copains le disent suicidaire, toujours habillé d'un vieux trench coat noir, amateur de heavy metal, gribouillant squelettes et croix gammées sur ses cahiers. Une élève de son âge raconte qu' «il parlait tout le temps de la mort». Selon des membres de la famille, l'adolescent subissait régulièrement les railleries de ses camarades. Son père, affirment ces proches, s'est suicidé il y a 4 ans, tandis que sa mère, touchée au cerveau lors un grave accident de voiture, vit aujourd'hui en maison de repos.

mardi 22 mars 2005 (Liberation.fr - 13:26)

Elle pete les plans la jeunesse américaine flippe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikal Imperator
clandestin
avatar

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 23/07/2004

MessageSujet: Re: Carnage à la Red Lake High School   Mer 23 Mar - 2:49

ca ne me surprend pas du tout... ya pa de mystère...
ce qui me surprend c'est le peu d'incident de ce genre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carnage à la Red Lake High School
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forums généraux :: Société-
Sauter vers: